Retour à la page d'accueil

Roger Nordmann

Conseiller national, Président du Groupe socialiste du Parlement

Parti socialiste vaudois / lausannois

Aller au site du Parti socialiste vaudois

retour à la page d'accueil

Tous les articles écrits
Par thème:

Economie, finance et fiscalité

Egalité et social

Energie et environnement

Formation et recherche

Institutions et Europe

Prévoyance professionnelle

Transports


Campagnes et bilans

Bilans 08-15

Campagne 2007

Bilan 04-07

Campagne 2003

Interventions à la tribune du Conseil National

Motions, initiatives, postulats, interpel.

Portrait

Pourquoi le PS?

Activités 

Profession

Curriculum vitae 

Adresse de contact

 

   

Presse Konferenz ÖV-Allianz 9.1.204

Le rail suisse, un outil populaire et performant - Oui à FAIF 

 Notre alliance pour les transports publics, qui avait lancée l'initiative éponyme, s'est ralliée au contre-projet des autorités. Notre Alliance regroupe 26 organisations nationales, parce qu'elle reflète l'immense attachement de différents milieux aux transports publics.

Les transports publics suisses sont une grande histoire de succès. Notre pays, nos citoyens, notre économie profitent d’un des meilleurs réseaux ferroviaires du monde. La fiabilité, la ponctualité et la qualité de nos transports publics sont connus dans toute l’Europe, voire tout le monde. Nos chemins de fer ne sont pas qu'une icone de la Suisse comme les montres, le chocolat et les montagnes. Ils sont aussi - et avant tout - un précieux outils de déplacement au service des Suissesses et des Suisses.

La Suisse a la chance, grâce aux investissements et au travail des générations qui nous ont précédées, de disposer de cet excellent outil. Mais un outil, il faut à la fois l'entretenir, pour qu'il reste fonctionnel, et l'améliorer, pour qu'il réponde aux besoins actuels.

C'est précisément l'objet de la votation sur les transports publics du 9 février, à laquelle nous recommandons le oui.

Les habitants de ce pays adorent les transports publics, et ils vivent cette passion au quotidien en les utilisant massivement, notamment parce que le train est un mode de transport fiable, propre et efficace. Cette utilisation massive est un succès, mais comporte aussi le risque d'une dégradation de la prestation: notamment en raison d'un entretien de l'infrastructure qui n'est plus à la hauteur et des goulets d'étranglements ponctuels qui empêchent désormais de répondre aux attentes des usagers.

Le projet pour les transports publics FAIF dont nous parlerons aujourd’hui pose les bases du maintien de cette success-story de l'outil ferroviaire. Il pérennise le financement de l'entretien et prévoit des améliorations ponctuelle. Tous les voeux de construction n'ont pas pu être exhaussés, et de loin s'en faut, pour la première étape 2025. L'accent a été mis sur le maintien de la substance, en incluant, et c'est une première, les coûts d'entretien futurs des nouvelles constructions. Le Parlement, avec le soutien du Conseil fédéral, s'est focalisé sur les goulet d'étranglement les plus aigus. Renonçant à la logique du prestige et des grands projets, les autorités ont fait le choix de la fonctionnalité du réseau ferroviaire. FABI est donc tout simplement une nécessité pour maintenir le modèle ferroviaire Suisse, celui d'un outil performant et populaire. Nous espérons donc que le peuple approuvera cet article constitutionnel, comme il avait, en 1987, approuvé le projet Rail 2000 et, en 1998, les nouvelles lignes ferroviaires à travers les Alpes ainsi que le système de financement FTP, qui arrive aujourd'hui à échéance et qu'il s'agit de remplacer.

 

 

 

 Listes de tous les
articles publiés
 

 

Contact: Roger Nordmann, Rue de l'Ale 25, 1003 Lausanne,
info@roger-nordmann.ch, tél 021 351 31 05, fax 021 351 35 41

Twitter @NordmannRoger

Retour à la page  d'accueil

18.2.2017