Retour à la page d'accueil

Roger Nordmann

Conseiller national, Président du Groupe socialiste du Parlement

Parti socialiste vaudois / lausannois

Aller au site du Parti socialiste vaudois

retour à la page d'accueil

Tous les articles écrits
Par thème:

Economie, finance et fiscalité

Egalité et social

Energie et environnement

Formation et recherche

Institutions et Europe

Prévoyance professionnelle

Transports


Campagnes et bilans

Bilans 08-15

Campagne 2007

Bilan 04-07

Campagne 2003

Interventions à la tribune du Conseil National

Motions, initiatives, postulats, interpel.

Portrait

Pourquoi le PS?

Activités 

Profession

Curriculum vitae 

Adresse de contact

 

   

10.13.11 - Point Fort socialiste

Service public et mobilité du futur

Les infrastructures du canton, et plus particulièrement les transports publics, seront l’un des principaux défis de la prochaine législature fédérale. Et le PSV est en première ligne sur ce thème.

Les transports publics rencontrent un succès croissant, car les Vaudoises et les Vaudois veulent se déplacer de manière propre et écologique. Ils ont parfaitement raison : parcourir un kilomètre en train ou en trolley consomme six fois moins d’énergie que le parcourir en voiture.

Ce succès nous oblige à investir pour renforcer le réseau CFF et le RER, mais aussi les réseaux dans les villes et la desserte des villages. Certains, dont le Conseil fédéral, se proposent d’augmenter massivement le prix des transports publics pour payer ces investissements. Leur raisonnement est simpliste: « si les train ont du succès, les gens seront prêts à payer plus ». Ce faisant, ils oublient complètement que les transports publics constituent aussi un service public fondamental pour la population. De nombreuses personnes à revenu modeste n’ont pas d’autre choix que d’utiliser les transports publics : écoliers, étudiants, familles modestes, seniors, etc. Des hausses massives du prix des transports publics seraient complètement contre-productives : en plus d’être antisociales, elles décourageraient des automobilistes de passer aux transports publics. Pire, elles pourraient même inciter de nombreux utilisateurs à retourner à la voiture.

La force des transports publics en Suisse, c’est la combinaison d’un très haut niveau de service et d’une logique de service public. Au parti socialiste, nous nous battrons pour préserver et développer cette force. Il n’est pas question de faire payer unilatéralement ceux qui ont un comportement vertueux. C’est pour cela que le parti socialiste soutient activement l’initiative « pour les transports publics » de l’Association Transports et Environnement (ATE).

Ce texte propose enfin de mettre des priorités claires dans la politique des transports : plutôt que de consacrer des milliards à construire de nouvelles autoroutes, nous proposons d’utiliser cet argent pour développer les infrastructures de transports publics. Cette initiative permet d’éviter une hausse massive du prix du billet et des abonnements. Nous la défendrons bec et ongle.

 

 

  

 

 Listes de tous les
articles publiés
 

 

Contact: Roger Nordmann, Rue de l'Ale 25, 1003 Lausanne,
info@roger-nordmann.ch, tél 021 351 31 05, fax 021 351 35 41

Twitter @NordmannRoger

Retour à la page  d'accueil

23.3.2017