Retour à la page d'accueil

Roger Nordmann

Conseiller national, Président du Groupe socialiste du Parlement

Parti socialiste vaudois / lausannois

Aller au site du Parti socialiste vaudois

retour à la page d'accueil

Tous les articles écrits
Par thème:

Economie, finance et fiscalité

Egalité et social

Energie et environnement

Formation et recherche

Institutions et Europe

Prévoyance professionnelle

Transports


Campagnes et bilans

Bilans 08-15

Campagne 2007

Bilan 04-07

Campagne 2003

Interventions à la tribune du Conseil National

Motions, initiatives, postulats, interpel.

Portrait

Pourquoi le PS?

Activités 

Profession

Curriculum vitae 

Adresse de contact

 

   

Article - www.pssuisse.ch 31.3.2009

Transports publics: le surprenant point de vue du camionneur moderne

Récolter des signatures est toujours une expérience enrichissante. En battant le pavé, on se rend compte combien les transports publics ont gagné en popularité ces dernières années. En six heures de récolte pendant la première semaine, je n'ai rencontré qu'une personne dogmatiquement anti-transports publics.

La rencontre la plus décoiffante a cepandant eu lieu sous la pluie samedi matin 28 mars. J'aborde avec ma tirade habituelle un monsieur d'environ 45 ans, qui marche d’un pas rapide, les épaules rentrés pour se protéger du mauvais temps  : «Initiative pour les transports publics, Monsieur, est-ce que cela vous dit de signer ? ». Interpellé, le passant tourne la tête et me demande de répéter, puis me répond : « ça m'intéresse, je suis concerné personnellement». Ce type de remarque est généralement le signe d’une personne très engagée dans les transports publics, comme par exemple le chauffeur de bus ou les employés des CFF. Que nenni ! Le monsieur m'explique qu'il chauffeur de poids lourds. Petite angoisse : aurais-je droit à une petite séance de protestation sur la taxe poids-lourds ou sur « ces écolos » qui empêchent d’avancer? Par souci d'honnêteté, je prends le soin de lui expliquer en détail ce que veut l'initiative, à savoir utiliser la moitié du produit des taxes sur les carburants pour financer le développement des transports publics, contre seulement un quart aujourd'hui. Loin de se laisser décontenancer, le camionneur m’explique qu'il est tout à fait logique de sa part de vouloir signer cette initiative. En effet, il constate tous les jours qu'il devient de plus en plus difficile d'entrer dans la ville aux heures de pointe. Et que son point de vue de chauffeur de camion qui souhaite pouvoir faire son métier de manière utile, il faut absolument développer fortement les transports publics. Il pense que c'est la seule solution pour éviter l'engorgement total des villes et de leurs accès. J'ai donc recueilli sa signature avec un plaisir particulier, en me disant que décidément, le monde était en train de changer.

Pour un fort engagement du PS

Comme cette initiative conçue par l'association transports et environnement (ATE) s'inscrit vraiment dans la droite ligne des préoccupations du PS, il était logique que notre assemblée des délégués vote le soutien. Pour les sections et les militants du PS, cette initiative constitue une excellente occasion d'aller à la rencontre de la population et de présenter nos thèmes : service public, économies d'énergie, protection du climat, investissements dans des infrastructures d’avenir. Bref, tous les instruments du Green social New Deal. Et autant de thèmes auxquels désormais toutes les générations sont sensibles.

Avec un engagement déterminé de la part des militants socialistes, l'initiative aura encore plus de poids pour faire avancer la cause des transports publics. Si nous parvenons à la faire aboutir rapidement et avec un nombre de signatures respectables, l'initiative sera très utile pour faire pression sur le Parlement, et ceci dès 2010. En effet, en 2010, les Chambres fédérales se prononceront sur la prochaine série de projets de transports publics dans les agglomérations, sur les développements autoroutiers, sur la future politique climatique et sur les contributions financières aux chemins de fer. Avant de se lancer, en 2011, dans le débat sur le financement des projets ferroviaires jusqu'en 2030, que le Conseil fédéral est obligé par la loi de présenter au plus tard à fin 2010. 

Donc : à vos cartables de récoltes de signatures.

www.pssuisse.ch 31.3.2009

 

  

 

 Listes de tous les
articles publiés
 

 

Contact: Roger Nordmann, Rue de l'Ale 25, 1003 Lausanne,
info@roger-nordmann.ch, tél 021 351 31 05, fax 021 351 35 41

Twitter @NordmannRoger

Retour à la page  d'accueil

23.3.2017