Retour à la page d'accueil

Roger Nordmann

Conseiller national, Président du Groupe socialiste du Parlement

Parti socialiste vaudois / lausannois

Aller au site du Parti socialiste vaudois

retour à la page d'accueil

Tous les articles écrits
Par thème:

Economie, finance et fiscalité

Egalité et social

Energie et environnement

Formation et recherche

Institutions et Europe

Prévoyance professionnelle

Transports


Campagnes et bilans

Bilans 08-15

Campagne 2007

Bilan 04-07

Campagne 2003

Interventions à la tribune du Conseil National

Motions, initiatives, postulats, interpel.

Portrait

Pourquoi le PS?

Activités 

Profession

Curriculum vitae 

Adresse de contact

 

   

 

Résumé: Bilan de deux ans et demi au Conseil national

Télécharger le texte complet en PDF: Bilan et perspectives après 33 mois au Conseil  national (15.8.2007)

Dans le périmètre de la Commission de l’environnement, de l’aménagement du territoire et de l’énergie (CEATE-N):

Emissions polluantes et climat

1)     Introduction de la taxe sur le CO2 sur les combustibles (compromis négocié avec le PDC grison Sep Cathomas, prévoyant une introduction en trois étapes, dès le 1.1.2008 ).

2)     Emission de CO2 des voitures : acceptation au CN de la motion que j’ai proposé en commission. Il s’agit de reprendre la norme européenne qui fixe  la moyenne des émissions pour les voiture neuves à 130g CO2 par KM en 2012 (contre 190 aujourd’hui).

3)     Emissions de COs dues aux carburants : initiative parlementaire pour introduire la taxe CO2 sur les carburants (pas encore traité).

4)     Bruit et pollution des deux roues : suite à ma motion pour le renforcement des normes, adoption par les deux chambres d’une motion reformulée obligeant le CF à mettre en place un système de contrôle antipollution (air + bruit) pour les motos.

Energie

5)     Plus de sécurité et d’écologie dans la Loi sur l’approvisionnement en électricité : Contribution importante pour a) Etatisation du réseau à haute tension, b) possibilité de référendum contre une ouverture totale du marché, c) 300 millions par an pour le soutien aux énergies renouvelables et d) maintien dans le système du photovoltaïque.

Protection de la nature

6)     Parcs naturels : Contribution importante à la mise en place des bases légales et du financement (concerne potentiellement les parcs naturels du Pays d’Enhaut, du Jorat et du Jura vaudois).

En dehors de la CEATE, mes actions les plus marquantes au Parlement ont été les suivantes :

Modernisation sociale et égalité des chances

 

7)     Congé paternité : acceptation de ma motion par le CN.

8)     Protection des rentes LPP : initiative parlementaire pour séparer les actifs entre les caisses de pension et les assurances privées, afin que ces dernières ne puissent plus se servir sur les excédents (pas encore traité).

9)     Lutte contre l’illettrisme : en tant que président de la Fédération Suisse Lire et Ecrire, j’ai suscité une motion de la Commission du Conseil des Etats pour que ce problème soit intégré dans la future loi sur la formation continue.

10)  Bourses d’études : lors du débat sur la RPT à Flims, j’ai relancé la discussion sur les bourses. Si la fixation de standards minimaux a échoué par 87 à 84 au plénum, nous entendons cependant utiliser ce score étonnement serré comme  point de départ. En étroite collaboration avec moi, Pascale Bruderer a déposé une initiative parlementaire dans ce sens.

Transports

11)  3ème voie Lausanne-Genève et transports publics :

·        Motion 102 signatures pour la réalisation de la 3ème voie Lausanne Genève.

·        mise en place (conjointement avec J. Fehr) d’un groupe parlementaire inter-parti et inter-région pour renforcer  ZEB.

·        Proposition d’utiliser le produit de la taxe CO2 pour renforcer et anticiper les investissements dans les transports publics (dont la 3ème voie).

Modernisation des institutions

12)   Réforme du mode d’élection du Conseil fédéral : C. Markwalder et moi avons déposé  l’initiative parlementaire « Pour davantage de cohésion et de cohérence au Conseil fédéral », dans le but d’améliorer le mode d’élection au Conseil fédéral (pas encore traité au plénum).

13)   Transparence du financement des partis et des lobbys : mon initiative parlementaire n’a échoué que d’une voix en commission, ce qui promet un débat passionnant au plénum.

Perspectives 2007-2011 :

Lors de la prochaine législature, si je suis réélu, j’entends poursuivre mon engagement entamé dans les domaines ci-dessus.  Dans le souci du bien commun à long terme, je souhaite m’impliquer davantage dans deux domaines centraux :

  • Justice fiscale
  • Participation démocratique de la Suisse aux décisions européennes.

Evidemment, la pondération de mon engagement entre les différents domaines dépendra de la seconde commission dans laquelle je siégerai.

 

 

  

 

 Listes de tous les
articles publiés
 

 

Contact: Roger Nordmann, Rue de l'Ale 25, 1003 Lausanne,
info@roger-nordmann.ch, tél 021 351 31 05, fax 021 351 35 41

Twitter @NordmannRoger

Retour à la page  d'accueil

27.3.2017