Retour à la page d'accueil

Roger Nordmann

Conseiller national, Président du Groupe socialiste du Parlement

Parti socialiste vaudois / lausannois

Aller au site du Parti socialiste vaudois

retour à la page d'accueil

Tous les articles écrits
Par thème:

Economie, finance et fiscalité

Egalité et social

Energie et environnement

Formation et recherche

Institutions et Europe

Prévoyance professionnelle

Transports


Campagnes et bilans

Bilans 08-15

Campagne 2007

Bilan 04-07

Campagne 2003

Interventions à la tribune du Conseil National

Motions, initiatives, postulats, interpel.

Portrait

Pourquoi le PS?

Activités 

Profession

Curriculum vitae 

Adresse de contact

 

   

Article 24 Heures, 30 avril 2005

BCV : enrichissement sur le dos de l’Etat.

Dans 24 heures du 19 avril, votre journaliste M. Othenin-Girard a eu l’excellente idée de jeter un coup d’oeil aux rémunérations des dirigeants de la BCV. Celles-ci sont bien évidemment en hausse, comme le veut la mode, et l’inverse nous eu étonné. S’agissant d’un établissement en mains publique bénéficiant de facto d’une garantie étatique, un pareil niveau de rémunération est choquant.

Mais il y a pire : au cours de l’année 2003, la direction générale et le président du conseil d’administration se sont octroyés d’importants paquets d’action. Au total, les membres de ces deux organes détenaient 23692 actions à fin 2004, contre 14852 un an plus tôt. A peine cet accroissement réalisé, ces deux organes qui ont imposé l’opération de rachat à vil prix des bons de participations détenus par l’Etat. Cette opération a eu pour effet de concentrer les bénéfices futurs sur les actions, et donc pour effet mathématique d’en faire passer le cours de fr. 160.- en octobre 2004 à 280.- actuellement. Cette plus-value artificielle de fr. 120.- par action, nullement due aux performances de l’établissement, a rapporté 2,8 millions aux membres des organes BCV. On comprend mieux leur empressement à faire avaliser cette transaction par la majorité du Grand Conseil. Et encore moins le refus d’une une expertise indépendante par celui-ci.

 

Roger Nordmann, Conseiller national, vice-président du PSV.

24 Heures, 30 avril 2005

 

 

  

 

 Listes de tous les
articles publiés
 

 

Contact: Roger Nordmann, Rue de l'Ale 25, 1003 Lausanne,
info@roger-nordmann.ch, tél 021 351 31 05, fax 021 351 35 41

Twitter @NordmannRoger

Retour à la page  d'accueil

27.3.2017