Retour à la page d'accueil

Roger Nordmann

Conseiller national, Président du Groupe socialiste du Parlement

Parti socialiste vaudois / lausannois

Aller au site du Parti socialiste vaudois

retour à la page d'accueil

Tous les articles écrits
Par thème:

Economie, finance et fiscalité

Egalité et social

Energie et environnement

Formation et recherche

Institutions et Europe

Prévoyance professionnelle

Transports


Campagnes et bilans

Bilans 08-15

Campagne 2007

Bilan 04-07

Campagne 2003

Interventions à la tribune du Conseil National

Motions, initiatives, postulats, interpel.

Portrait

Pourquoi le PS?

Activités 

Profession

Curriculum vitae 

Adresse de contact

 

   

Article: Domaine Public, 15 juin 2001

Projet triangulaire et Universités: une victoire qui oblige 

Par Roger Nordmann, 15 juin 2001

Après le double oui du peuple vaudois, le projet triangulaire pourra être mis en oeuvre. Pour les trois hautes écoles concernées, le défi est de taille, car c'est la première fois qu'une coopération à large échelle se mettra en place. Pour gérer un périmètre financier de 50 millions par an, elles ne pourront plus se contenterd'une simple coordination entre recteurs: une véritable direction de projet devra être mise sur pied, sans quoi les bonnes volontés s'épuiseront et les stratégies attentistes seront une fois de plus récompensées. L'adoption prévue cet été d'une convention académique entre les trois hautes écoles sera l'occasion de le faire.

Face à la force de l'EPFL, les Universités de Lausanne et de Genève devront moderniser leurs structures internes. En effet, construites autour de la négociation entre rectorat et facultés, elles ne permettent ni le bon déroulement du débat, ni la conduite d'une politique extérieure efficace. Or ces deux champs d'action vont s'avérer décisifs pour le succès des opérations: le débat et la communication sont les seuls moyens de susciter l'adhésion de la base aux projets.C'est vrai pour des coopérations, mais ça l'est également pour des réformes de plan d'étude par exemple.

Les deux universités doivent s'améliorer dans la défense et la promotion des intérêts des universités face aux autorités de tutelle, aux sources de financement et à l'opinion publique. Par exemple, instaurer une plus forte concentration de compétences décisionnelles auprès des directions d'écoles. Pour une communauté drillée à l'esprit critique, une telle concentration n'est acceptable que si elle s'accompagne d'un renforcement des contre-pouvoirs, en l'occurrence des compétences du parlement de l'institution. On voit donc que le débat n'a fait que commencer. Au plan politique, il devra notamment se poursuivre par la révision des législations universitaires cantonales. 

 

Domaine Public, 15 juin 2001

 

 

  

 

 Listes de tous les
articles publiés
 

 

Contact: Roger Nordmann, Rue de l'Ale 25, 1003 Lausanne,
info@roger-nordmann.ch, tél 021 351 31 05, fax 021 351 35 41

Twitter @NordmannRoger

Retour à la page  d'accueil

23.3.2017